La news est un peu passée inaperçue en France, mais il existe bel et bien une gamme de jeux de construction consacrée à notre jeu favori !

Concurrent historique du géant Lego et également à l’origine de la gamme Halo sortie quelques années plus tôt, le canadien Mega Bloks s’attaque une nouvelle fois à un jeu sorti des studios de Bungie et ouvre les hostilités avec une gamme de véhicules et personnages tirés tout droit de l’univers de Destiny.

Du vaisseau interstellaire de classe Arcadia, aux passereaux, en passant par Athéon et différents sets d’armures destinés à votre gardien miniature, cette première vague de modèles est assez complète et plutôt abordable. J’ai choisi le plus gros modèle de la gamme, à savoir le Ténébrion Déchu de la Maison des Diables, accompagné de son collecteur, son Capitaine Déchu et bien entendu, d’un Gardien lourdement équipé pour rétablir l’ordre dans le Cosmodrome.

Le packaging

J’ai été agréablement surpris par la taille de la boîte à la réception du colis. Un packaging impressionnant par sa taille mais également par son look, grâce à un visuel d’illustration très efficace et à une petite fenêtre permettant de voir d’emblée le Capitaine Déchu, le Gardien et quelques armes. À noter également, un côté de la boîte est biseauté, ce qui donne un style vraiment original (et reconnaissable à coup sûr dans un rayon de magasin).

 

Au dos de la boîte se trouvent différents visuels présentant les articulations et lumières de la bête, ainsi que les autres modèles de la gamme. De quoi vous donner envie d’acheter les suivants sans même avoir commencé à construire le premier !

Le manuel

En tant qu’amateur de Lego depuis ma plus tendre enfance et s’agissant de ma première expérience avec des Mega Bloks, j’étais assez inquiet quand à la clarté du manuel de construction. Que nenni ! Le fabricant canadien n’a pas à rougir de son grand frère puisqu’il propose des manuels tout aussi clairs et détaillés. Encore un bon point, donc.

Les pièces

Petite déception à l’ouverture de la boîte cependant, les sachets de pièces n’étant pas numérotés. Ce modèle proposant la bagatelle de 689 pièces à assembler, j’ai immédiatement senti venir le casse-tête. Un peu dommage de devoir trier les pièces par couleur pour espérer s’y retrouver, mais je chipote un peu, après tout, Lego n’a pas toujours proposé des sachets numérotés non plus, et on se débrouillait très bien sans.

Les pièces, quand à elles, étaient au complet et de bonne facture, avec des couleurs vives et un certain nombre de pièces créées spécialement pour ce Ténébrion, ce qui va apporter un réalisme assez saisissant au modèle une fois construit, mais j’y reviendrai plus tard. Appréciable également, la présence de certaines pièces en plus, au cas où vous égareriez ou casseriez l’une d’elles.

La construction

Au total, la construction de ce Ténébrion Déchu m’aura pris environ huit heures, en prenant mon temps, ce qui est assez honorable pour un modèle à ce prix. Les pièces sont parfois un peu moins bien finies que chez Lego, il arrive donc de devoir insister un peu plus pour emboîter deux parties. Néanmoins, sur presque 700 pièces, ça ne m’est arrivé que deux fois, c’est donc de l’ordre du détail, contrairement à ce que l’on peut lire sur certains commentaires Amazon qui nous feraient presque croire qu’il faut s’équiper d’un marteau pour assembler la bête.

 

Certaines parties du Ténébrion sont un peu fragiles, je pense notamment au bout de canon (qui n’est pas clipsé mais juste « enfilé » sur une barre), les articulations des pattes sont un peu raides, ces dernières se décrochent facilement si on ne s’y prend pas à deux mains, néanmoins pour une structure aussi complexe, c’est compréhensible, je pense que les différents modèles de cette gamme Mega Bloks sont surtout destinés à être collectionnés et exposés plutôt qu’à être manipulés comme des jouets.

Globalement, j’ai beaucoup aimé le processus de construction, très ingénieux, et quel plaisir de voir le Ténébrion prendre forme petit à petit. Comme j’en parlais plus haut, le fait d’avoir un nombre de pièces spécifiques assez conséquent rend le véhicule plus réaliste qu’un véhicule Lego Star Wars, pour vous donner un point de référence. Certains regretteront ce réalisme, préférant le « look Lego » mais personnellement, j’adore.

Les articulations et lumières

Des trappes en veux-tu en voilà, un canon rotatif à 360° et qui se positionne à des hauteurs variables, trois points d’articulations sur chacune des six pattes du véhicule, deux tourelles rotatives, deux mandibules articulées, et, cerise sur le gâteau, la tête du Ténébrion qui s’ouvre pour révéler son moteur en fusion. L’effet de transition jaune / orange de la brique responsable de l’éclairage est juste magnifique et absolument fidèle au jeu. Encore du très bon boulot de ce côté-là.

Les personnages

Mention spéciale pour les personnages. J’étais très sceptique au début, craignant des figurines un peu cheap à cause de leur petite taille, et j’ai été bluffé. Le niveau de détail est assez incroyable, le nombre d’articulations n’a rien à envier à des figurines plus grandes, les couleurs sont belles, le design est très fidèle à ce que l’on peut voir dans le jeu… bref, un sans faute de ce côté. Les armes qui accompagnent les persos sont également très fidèles à leurs équivalents dans le jeu, idéal pour créer un petit dioramas sympathique sur votre étagère – ce que je ferai probablement lorsque j’aurai acquis les autres modèles de la gamme !

Conclusion

Je suis totalement conquis par la qualité et le fun de ce Ténébrion Déchu, hormis la dureté de certaines pièces et la fragilité du modèle fini, c’est un sans-faute de la part de Mega Bloks. Vite, une deuxième gamme !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de l’auteur

Fondateur et développeur du site Destiny Network. Joue sur PlayStation 4.

Leave A Reply