Voici plusieurs jours que les joueurs de Destiny du monde entier se creusent la tête quand à l’apparition du site Owl Sector (Secteur Otus en français), sous-domaine du site officiel de Bungie.

Présentant une carte du monde, qui semble représenter la propagation des différents virus apparus en Épreuve la semaine dernière, à savoir Brillance 3.2, Gloire 2.1, Splendeur 2.6, Magnificence 2.0 et Fortitude 3.1, virus qui, en plus de doter votre Gardien d’une jolie couronne de paillettes virevoltantes, vous apportent un bonus d’estime et d’expérience lors de vos parties sur Destiny.

Twitter, Reddit, Bungie.net et toutes les autres communautés Destiny dans le monde spéculent alors que la révélation approche (très probablement demain, pour la sortie des Seigneurs de Fer). Certains pensent qu’il vaut mieux éviter à tout prix la contamination en attendant d’en savoir plus, d’autres au contraire cherchent à obtenir les cinq virus dans l’espoir d’y gagner quelque chose à la sortie de l’extension.

J’ai rassemblé ci-dessous la totalité des données qu’il est possible de recueillir sur le site Secteur Otus, peut-être que l’un d’entre-vous réussira à percer le mystère de cette étrange contamination…

 


Brillance 3.2

Communication interne du Secteur Otus, SO-I6 1

SHU : C’était quand la dernière fois que nous nous sommes réunis ?
QUI : Je me souviens encore du désastre de l’Aube, cela ne doit donc pas faire si longtemps.
BER : Je reçois des rapports étranges et réguliers, en provenance de tout le système solaire.
SHU : Dites-moi.
BER : Certains Gardiens sur le terrain rapportent qu’ils ont été assaillis par une sorte de nuage de particules électroniques. Les premiers, peu après avoir visité le Palais délabré sur Mars, et les autres dans toutes les destinations.
SHU : Comment vont-ils ?
BER : Très bien, apparemment. Du moins, c’est ce qu’ils crient dans leurs communications. Crier joyeusement relève-t-il d’un problème médical ? Devrions-nous prévenir l’Avant-garde ?
QUI : Prévenons d’abord Ikora. Les Clandestins savent peut-être quelque chose.

Communication interne du Secteur Otus, SO-I6 2

SHU : Berriole est sur Mars, Quist pleurniche dans un coin–
QUI : Mensonge.
SHU : Correction de l’enregistrement. Quist est recroquevillé dans un coin, faisant des bruits d’indignation–
RAM : Officiellement, la quarantaine suggérée par l’Avant-garde a été mise en place et rapidement abandonnée pour cause d’inefficacité irrémédiable. Officieusement, ils n’ont pas pris Quist au sérieux. Utilisez ses notes et diffusez-les à tous les membres du Secteur Otus, après censure appropriée. Je tiens à rappeler au Secteur que les enregistrements publics peuvent être lus par les enfants, adaptez les mots que vous utilisez dans vos rapports en conséquence. Quelle est la prochaine étape ?
SHU : Séparer les Gardiens touchés est impossible à ce stade. Mais limiter l’exposition des civils est encore possible. C’est crucial en fait.
RAM : Les Gardiens respecteront plus volontiers une exclusion de la Cité qu’un confinement dans notre infirmerie.
SHU : Je refuse de voir les effets de ces particules électroniques sur ceux qui ne bénéficient pas de la Lumière. J’irai parler à Ikora.
QUI : Elle vous parle encore ?
SHU : Je suis l’agent de liaison de l’Avant-garde. C’est mon boulot. En plus, je suis incroyablement séduisant.
RAM : Malgré ce qui s’est passé ?
SHU : Malgré ce qui s’est passé…

Communication interne du Secteur Otus, SO-I6 3

RAM : Berriole a trouvé des notes de labo importantes dans une section verrouillée du Palais délabré, d’une certaine scientifique décédée, Shirazi.
QUI : Elle a un certain talent pour déterrer les secrets.
SHU : Vous devriez suivre son exemple.
RAM : Nos Gardiens respecteront l’interdiction de voyager vers la Cité. Le message a été transmis sur tous les canaux jusqu’à Saturne.
QUI : Ils auraient pu respecter la quarantaine.
SHU : Ce sont des Gardiens, Quist. Cela signifie que la Lumière leur a brulé le cerveau. Vous ne les avez pas vus danser sur la Place de la Tour, sans raison et sans musique, en plus ? Contentons-nous de ce qu’ils nous donnent.

Communication interne du Secteur Otus, SO-I6 4

QUI : Avez-vous vu le rapport de Berriole ?

Z. SHIRAZI CB-PZ-1.2
Malheureusement, le patient B est tombé dans le coma quelques minutes après avoir reçu une injection de Brillance 3.2. Les signes vitaux restent normaux. L’homéostasie est préservée. Bien que cela puisse être inquiétant, je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’interrompre cette étude et je vais continuer.

RAM : Si c’est ça l’effet sur les civils–
QUI : Ça pourrait n’être que temporaire. Mais–
RAM : C’était une sage décision de boucler la Cité.
SHU : Oh, merci, merci. Vraiment, c’est trop.

Communication interne du Secteur Otus, SO-I6 5

QUI : J’avais oublié à quel point c’était lourd et humide.
RAM : À vrai dire, porter cette combinaison me donne du courage.
QUI : Une centaine de pièces différentes qui doivent être bouclées et zippées, cependant.
RAM : Nous améliorerons leur conception. Mais au moins, elles fonctionnent. Berriole avait la mission la plus difficile et elle s’en est bien tirée.
SHU : En parlant de notre casseuse de code, elle a envoyé un échantillon récupéré en grattant le sable.

Z. SHIRAZI CB-PZ-3.2
Second jour de coma de notre patient B. Un apport nutritif et hydrique a été mis en place. Les signes vitaux sont bons. Les particules vertes se sont accumulées sur ses lèvres et ses narines. Je n’ai pas observé d’effets similaires chez d’autres patients et je me demande si ce n’est pas une réaction idiosyncrasique.

QUI : Attendez, qu’est-ce vous faites ? Shun, où sont vos gants ?

Communication interne du Secteur Otus, SO-I6 6

QUI : Il a été transféré à l’infirmerie. Il est dans un état stable pour le moment.
RAM : Nous devons être plus prudents. Quelles sont les dernières nouvelles de Berriole ?

Z. SHIRAZI CB-PZ-5.2
Hier, après un cri sauvage, le patient B s’est assis, puis a commencé à chanter et à danser. Nous avons essayé de le calmer, sans succès. Il ne s’est pas arrêté depuis qu’il a repris connaissance. J’ai eu droit à toutes les chansons de son enfance, à la moitié des hits pop du siècle passé et à une chanson improvisée sur sa vie. Il a eu deux chiens et six chats. Je connais tous leurs noms.

RAM : Il y a de l’espoir, donc.
QUI : Croyez-moi, vous n’avez pas envie d’entendre Shun chanter.

Communication interne du Secteur Otus, SO-I6 7

Z. SHIRAZI CB-PZ-6.2
J’ai couru dans sa chambre, suite à un silence soudain. Mais, il était déjà parti.

Communication interne du Secteur Otus, SO-I6 8

RAM : Ikora Rey a donné au Secteur Otus un accès total aux ressources des Clandestins. Nous avons commencé à négocier avec Pétra Venj pour obtenir l’aide des Tékiennes.
QUI : Qu’avons-nous à offrir au Récif ?
RAM : Les remèdes que nous développerons et notre aide quand les particules les atteindront. Les habitants du Récif courent aussi un risque. Ils sont exposés au passage des Gardiens.

Communication interne du Secteur Otus, SO-I6 9

RAM : Une note prometteuse de Berriole. En cours d’expérimentation, la Docteure Shirazi a changé de trajectoire. Son journal décrit la mise au point d’un remède, compliqué, fastidieux, mais non invasif.
QUI : Alors, quel est le problème ? Où se trouve Shun ?
RAM : Nous l’avons essayé. Ça n’a pas fonctionné. Les Clandestins sont sur le coup.
QUI : Et ?
RAM : Ils ont dit qu’ils approchaient du but. Puis ils ont commencé à parler d’unité de conversion, de traumatisme psychologique post-Chute, et de chances de vie réduites.
QUI : Quand seront-ils prêts ?
RAM : Bientôt.

 


Gloire 2.1

Compte rendu du Secteur Otus à Ikora Rey, SO-I6 1

IR : Donc vous me dites qu’une substance, un virus ou une malédiction se répand parmi nos Gardiens.
SHU : Je ne dirais pas ça comme ça, mais oui.
IR : Qu’est-ce que vous comptez faire ?
SHU : Nous voulions justement vous demander. Nous n’avons jamais rien vu de pareil auparavant. Nous pensions que les Clandestins et vous sauriez peut-être de quoi il s’agit.
IR : Rien de tout ce que je connais ne ressemble à ça.
SHU : Si cela peut vous rassurer, nos Gardiens ne sont pas très inquiets. C’est la foire là-dehors.
IR : Mais vous et moi savons–
SHU : Oui.

Compte rendu du Secteur Otus à Ikora Rey, SO-I6 2

SHU : Nous sommes d’accord, donc.
IR : Je ne l’ai jamais été autant avec vous.

Compte rendu du Secteur Otus à Ikora Rey, SO-I6 3

IR : Votre équipe observe strictement les procédures de stérilisation, de pare-feu et de décontamination, j’espère.
SHU : C’est touchant, vous savez, que vous vous sentiez encore concernée.
IR : Les effets sur les êtres humains ordinaires, les Éveillés et les Exos sont inconnus. Je préférerais ne pas tenter l’expérience.
SHU : La grande Ikora Rey ne veut pas savoir ?
IR : Il y a d’autres priorités dans ce genre de situation.
SHU : Vous seriez malade d’inquiétude, si j’attrapais ce mal.
IR : La souffrance d’une personne affaiblit tout le monde.
SHU : Allez, Korrie.
IR : Agent de liaison Shun, veuillez confirmer vos procédures en cours.
SHU : Protocole 6 Ambre standard, pas d’écarts observés.
IR : Ça sera tout. Merci.

Compte rendu du Secteur Otus à Ikora Rey, SO-I6 4

SHU : Avez-vous vu ça ?

Z. SHIRAZI CB-PZ-1.5
Jun, notre patient E, s’est montré peu coopératif. Il a ri désagréablement quand je lui ai dit qu’il allait recevoir une injection de Gloire 2.1.

« Vous testez des prototypes en parallèle parce que c’est plus rapide et moins cher », a-t-il dit. « Aucun comité d’éthique sur Terre n’aurait autorisé une chose pareille. Mais je n’ai pas le choix. J’ai une dette envers Clovis Bray. »

Si seulement nous avions ajusté ces élixirs pour modifier l’humeur.

IR : Vous souhaitiez me présenter votre alter ego de l’Âge d’or ?
SHU : Ah, ah. Non, je pensais que vous seriez intéressée par Jun. Ce genre d’essais forcés n’est normalement pas associé au nom Clovis Bray.
IR : Peut-être pas dans ce que vous avez pu lire.
SHU : Mais, c’est dans les archives ?
IR : C’est dans les archives.

Compte rendu du Secteur Otus à Ikora Rey, OS-I6 5

IR : Un repos forcé ? Qu’avez-vous fait ?
SHU : J’ai oublié de mettre une partie de ma combinaison de protection. J’étais trop fatigué. Impossible de me souvenir d’hier. Ramos va prendre la responsabilité d’agent de liaison de l’Avant-garde. Soyez gentille avec elle, O.K. ? Elle est inquiète.
IR : Vous… Reposez-vous bien.
SHU : J’y compte bien.

Compte rendu du Secteur Otus à Ikora Rey, SO-I6 6

IR : Bienvenue au Poste souterrain, agent de liaison Ramos. Comment va Shun ? Pourquoi rigolez-vous ?
RAM : On a fait un pari. Il a dit que ce serait la première chose que vous demanderiez. Il est encore inconscient.
IR : Mes Clandestins sont sous vos ordres. Nous ferons tout le nécessaire. Avez-vous une idée de traitement thérapeutique ?
RAM : Non, pas encore. Shun m’a demandé d’attirer votre attention sur cette note.

Z. SHIRAZI CB-PZ-4.5
Jun a refusé de passer les tests de force et d’intelligence requis. Il a accusé trente-deux fois Willa Bray, la société Clovis Bray et moi-même d’intentions abominables depuis l’injection.

« Clovis Bray détruit le monde pour le façonner à son image. C’est l’objectif. Regardez-moi. Je suis la première étape dans leur processus de création du colon parfait. Mais je ne suis qu’un prototype. Vous savez bien ce qui arrive aux prototypes, Docteure Shirazi. »

Comment ce sujet a-t-il pu réussir l’examen psychologique pour accéder à l’étude

L’observation visuelle montre qu’il a l’air en bonne santé, malgré le nuage de particules blanches autour de sa tête.

Compte rendu du Secteur Otus à Ikora Rey, SO-I6 7

IR : Aucun changement ?
RAM : Aucun.

Z. SHIRAZI CB-PZ-7.5
Il a dit, « Tout disparaît un jour. Plus on essaye de tromper la mort et de profiter de la vie, plus on meurt rapidement. »

Aujourd’hui, je suis allée consulter les fichiers de Willa Bray pour trouver des signaux avant-coureurs ou des indices sur ce qui s’est passé avec le patient B, quelque chose qui m’aurait échappé. J’ai seulement trouvé des prévisions de profit optimistes et un ordre laconique de suppression d’un certain nombre de données. Les données elles-mêmes ne sont pas accessibles aux chercheurs de mon niveau.

Suis-je complice ?

Compte rendu du Secteur Otus à Ikora Rey, SO-I6 8

Z. SHIRAZI CB-PZ-8.5
Je lui ai dit, « Vous devez comprendre. J’essaie. Je voulais nous voir partir dans les étoiles. J’ai mené cette étude parce que je rêvais d’explorer l’inconnu et de rendre ces nouveaux endroits habitables. Je croyais que l’univers entier allait pouvoir devenir notre maison. »

Jun a dit, « Ce n’est même pas votre maison ici. Ils se méfient de vous. Vous n’êtes pas une Bray. Pourquoi êtes-vous venue sur Mars ? Vous n’avez pas d’attache sur Terre ? »

« Aucune, » lui ai-je répondu.

IR : Donc, elle a une conscience.
RAM : Je commence à l’apprécier, malgré moi.
IR : Elle est négligente et je trouve que ses méthodes de recherche sont épouvantables.
RAM : C’est votre point de vue d’Arcaniste.

 


Splendeur 2.6

Archives de l’Avant-garde, SO-I6 1

CY6 : Je ne vois aucun mal à tout cela. C’est juste un petit mystère fun, un peu de changement dans nos combats habituels. Vous n’avez jamais accepté de bonbons de la part d’un inconnu, quand vous étiez un nouveau-né de la Lumière ?
ZAV : Non. Jamais.
IR : Il n’est pas question de friandises ici, Cayde. Le Secteur Otus fait part d’une chose extrêmement contagieuse qui détourne les systèmes des armures. Si vous pouviez arrêter de faire le clown, un moment, et réfléchir.
ZAV : Quels sont les protocoles utilisés par le Secteur Otus ?
IR : L’agent de liaison m’a demandé que faire.
CY6 : C’est une première.
IR : Ni le Secteur Otus ni les Clandestins n’ont réussi à reprendre le contrôle des systèmes. Je propose une mise en quarantaine comme solution provisoire.
CY6 : J’ai une objection, basée sur une expérience antérieure.
ZAV : Elle a raison. C’est la meilleure solution pour le moment.
IR : La seule solution.

Archives de l’Avant-garde, SO-I6 2

CY6 : Très bien, quelle est notre prochaine option ?
IR : Puisque vous êtes si intelligent, vous allez me le dire.
ZAV : Je présume que nous aurions dû en apprendre plus avant de demander aux Gardiens de rester immobiles.
CY6 : Ce n’est pas leur point fort. Ils ne peuvent pas s’empêcher de marcher sur ma table. Aucune éducation.
IR : Restez concentré, Cayde. Il y a urgence.
CY6 : Tu veux dire une opportunité.
ZAV : Cayde–
CY6 : J’aimerais bien être touché par la Splendeur que je vois sur certains Gardiens. Le jaune me va bien. J’ai le droit à une petite amélioration.
ZAV : Je vous l’interdis Cayde.
CY6 : Toujours être au cœur de la fête.
IR : Nous avons besoin de vous comme vous êtes. En bonne santé et sain d’esprit.
CY6 : O.K., très bien. Je vais rester là les bras croisés. Pour cette fois.

Archives de l’Avant-garde, SO-I6 3

ZAV : Tous les Gardiens respectent l’interdiction de visite de la Cité. Ikora confirme que les bons protocoles de crise sont utilisés par le Secteur Otus.
CY6 : Une opération basée sur l’attente et l’observation ? Je préférais plutôt tirer sur quelque chose. Pourrions-nous exposer quelques Déchus à ces particules ?
IR : Faites bien attention à ce que vous dites, Cayde.
ZAV : J’ai entendu dire que les recherches de notre chargée de piratage ont été fructueuses.
IR : Ça avance doucement. Je lui ai proposé mon appui pour le décryptage et les sauvegardes informatiques. Mais elle s’est montrée férocement autonome, comme la majorité du Secteur Otus.
CY6 : Tu veux dire qu’elle n’a pas demandé ton aide.
IR : Je pense qu’elle aime avoir ses secrets.
CY6 : Ça me rappelle quelque chose…
IR : Malgré mes réserves, elle a mérité mon soutien, Cayde. C’est un travail extrêmement risqué pour une civile.
ZAV : En parlant de civils, cette Docteure Shirazi me perturbe.
IR : Son choix de mot de passe est intéressant. Elle a choisi de verrouiller chaque entrée séparément. C’est une précaution disproportionnée compte tenu de la classification de niveau 2 de son projet.
CY6 : C’est son mot de passe qui te perturbe ? Pas le lien probable avec des particules technologiques à grande vitesse qui pourrait anéantir les défenses de la Citée ?
Archives de l’Avant-garde, SO-I6 4

Transmis par la chargée de piratage du Secteur Otus, Le Palais délabré, Mars.

Z. SHIRAZI CB-PZ-2.3

La patiente C fait état d’un phénomène parasite jaune aux limites de sa vision, mais reste enthousiaste quant au potentiel de ce projet. Elle a insisté pour passer les tests de force et d’intelligence trois fois par jour plutôt qu’une fois. Il y a eu une véritable amélioration de ses performances six heures après injection, en ligne avec celles des autres patients qui sont restés conscients.

Cette thérapie innovante est pleine de promesses pour notre programme de colonisation. Nous pouvons réduire sensiblement la durée de construction d’une cité. Nous pouvons diminuer la décompression et le temps d’acclimatation des nouveaux colons. Cette étude est révolutionnaire. Je suis ravie d’avoir un sujet aussi motivé.

Archives de l’Avant-garde, SO-I6 5

IR : Est-ce Saladin qui vient de claquer la porte ? Il semble sur les nerfs, en ce moment.
ZAV : Il a exigé de savoir ce que ces particules étaient.
IR : Ses hypothèses sont aussi valables que les nôtres.
CY6 : Inutile de se soucier de Saladin. Il est toujours comme ça. Est-ce que l’un de vous a vu Shaxx, récemment ? Son Épreuve est dévastée. « Qu’est-ce que c’est que cette chose ? Sortez moi ça de l’Épreuve ! »
IR : On aurait pu penser qu’il apprécierait un regain d’agressivité.
ZAV : C’est plutôt l’impartialité qui l’intéresse.

Transmis par la chargée de piratage du Secteur Otus, Le Palais délabré, Mars.

Z. SHIRAZI CB-PZ-3.3
La patiente C insiste pour qu’on l’appelle Kit. Elle dit qu’elle s’est battue toute sa vie pour avoir un avantage. Et maintenant qu’elle en a un, elle n’est pas prête à l’abandonner. Elle a détruit une certaine quantité d’équipement dans l’euphorie, ainsi qu’une grande quantité d’objets en verre.

« Laissez-les-moi ! », a-t-elle dit. « Donnez-moi une raison de combattre ! »

Archives de l’Avant-garde, SO-6I 6

IR : Les particules ont contaminé un tiers de nos Gardiens. Bien qu’aucun Gardien ne semble avoir subi de dégâts, nous avons une victime civile.
ZAV : Je propose de durcir les restrictions pour assurer la sécurité des habitants de la Cité. Nous devons rester vigilants. Les notes de la Docteure Shirazi montrent des effets indésirables et inattendus, en plus de ceux que nous avons déjà constatés.
CY6 : Lesquels ? Flotter en l’air ? Chanter ? Danser ? La force ? La disponibilité pour combattre ? Je ne vois pas les inconvénients, Commandant.
IR : Le fait que l’agent de liaison de l’Avant-garde Shun Li soit inconscient à l’infirmerie est ce que j’appellerais un inconvénient.
CY6 : Ah, Shun.
ZAV : Ikora a raison. Notre mission est de protéger la Citée, quelques soient les conditions et les circonstances. Nous ne pouvons pas jouer avec la santé de nos citoyens pour un, un– caprice.
CY6 : Pour le fun. Pour le fun vous vouliez dire.

Archives de l’Avant-garde, SO-6I 7

Z. SHIRAZI CB-PZ-6.3
Quand j’ai présenté les résultats du patient B, comme exigé par l’exception 31B du Règlement officiel de la recherche, le patient C a dit, « Comment pouvez-vous nous faire une chose pareille. » Je suis restée sans réponse. Les notes tenues par mon prédécesseur sur ces expériences ne font pas état de cas de décès. Un taux de mortalité de 20 % ne pourrait être raisonnablement justifié par une augmentation de la force, de l’intelligence et de la vitesse des colons.

ZAV : Vous avez des doutes sur les communiqués de Clovis Bray ? C’est rare.
IR : C’est peut-être pour cela qu’elle a scellé ses notes de recherche individuellement. Cette Docteure Shirazi semble raffoler de poésie persane. La chargée de piratage a pu reconstituer des ghazals entiers à partir de son mot de passe.
CY6 : Je vous imagine tous les deux ronronner de plaisir à ce sujet.
IR : Je ne suis pas aussi férue de poésie que Zavala, mais je peux en apprécier la portée historique.
ZAV : Je n’ai pas ronronné. Ronronner, ce n’est pas le genre de chose que je fais.

Archives de l’Avant-garde, SO-6I 8

Z. SHIRAZI CB-PZ-8.3
« Je fais tout mon possible », j’ai dit.

« Ce n’est pas suffisant », a-t-elle répondu avant de se retourner.

Je n’ai ni l’entrainement, ni le savoir, ni la sagesse pour ce genre de choses.

ZAV : Elle est morte il y a des centaines d’années, mais je peux l’imaginer se tenant ici à nos côtés.
CY6 : Mes plus plates excuses.
IR : Comme il se doit.
CY6 : Serais-je en train de détecter de la jalousie, Ikora ? Est-ce parce que ses recherches ont été plus fructueuses que les vôtres ou parce qu’elle a créé une énigme que vous ne pouvez pas résoudre ?
IR : Ni l’un ni l’autre.
CY6 : Ce ne serait pas ce civil dans l’infirmerie, n’est-ce pas ?
ZAV : Cayde.
CY6 : Je rigolais, Zavala.
ZAV : Vous voulez qu’elle parle de cette commis des postes ? Parce qu’elle le fera.
CY6 : Fermez les archives, Spectre. Merci

Archives de l’Avant-garde, SO-6I 9

Z. SHIRAZI CB-PZ-14.3
Ils ne m’ont pas vue, derrière la porte.
Jun a dit, « Il faut dire la vérité sur Clovis Bray. Nous la connaissons. Pas eux. »
« Il faut être prudents, » a dit Kit.
« Nous allons être seuls pour un moment. Personne ne va nous croire. Au début. »
« J’ai traversé des épreuves plus difficiles. »
« Prête à me suivre ? »
« Je suis prête. »

IR : Étrange. Je ne me souviens même pas d’avoir vu ne serait-ce qu’une protestation isolée contre Clovis Bray, dans nos archives.
CY6 : Incomplètes, comme toujours.
ZAV : Des colons qui se lèvent contre leur propre colonie ? Autant sauter dans l’espace sans combinaison ou vaisseau.
IR : Vous savez être compatissant.
ZAV : L’autorité existe pour une raison. Les révoltes ont tendance à gaspiller la force et la vitalité qui devraient être préservées. Je n’arrive pas cependant à désapprouver ce qu’ont fait Jun, Kit et Shirazi.
CY6 : C’était une autre époque.

 


Magnificence 2.0

Rapport de Berriole, Chargée de piratage, SO-I6 1, affectée à l’incident TRANSMISSION, pour les archives du Secteur Otus.

J’ai reçu pour mission de retourner au Palais délabré, sur Mars, qui semble être le seul lien entre les premiers Gardiens à avoir été touchés par ces détournements de leur système. Nous avons réquisitionné l’équipement adéquat pour entraver la contamination, mais cet équipement a été conçu pour le désastre de l’Aube et n’a pas été reprogrammé.

Le Secteur Otus a déterminé qu’il nous faut, avant toute chose, récolter des informations. C’est là que j’interviens. La zone qui nous intéresse inclut d’anciens bâtiments de Clovis Bray, et je m’attends donc à utiliser pleinement mes talents pour la cryptographie, la falsification de signature biologique, et ma connaissance de l’architecture historique.
Rapport de Berriole, Chargée de piratage, SO-I6 2, affectée à l’incident TRANSMISSION, pour les archives du Secteur Otus.

Rien d’inhabituel à signaler lors de l’approche et de l’atterrissage. La quantité de Vex et de Cabals présents semble normale. Ils continuent à s’affronter et il est toujours aussi facile de leur échapper. Des signes d’activités inquiétantes m’ont menée jusqu’à une zone marquée comme inexplorée. J’ai continué à suivre ces signes et, après avoir déverrouillé plusieurs portes qui me bloquaient la route, j’ai atteint un laboratoire abandonné, avec vue sur les plaines rosâtres ainsi qu’un ordinateur à moitié recouvert de poussière.

C’est exactement ce que je cherchais.

J’adore ces vieilles machines, si gracieuses et élégantes. Comme si c’était l’écho de jours meilleurs. Généralement, quand j’arrive à mettre la main sur de tels ordinateurs, ils ont pas mal souffert, mais celui-ci était en parfait état. Je l’ai allumé, ai conduit quelques requêtes et analyses, et j’ai réussi à voir qui s’était connecté en dernier : Docteure Shirazi, une scientifique pour le compte de Willa Bray. Il s’agissait de quelque chose de confidentiel. Le mot de passe compressé est deux fois plus long que la moyenne. J’enverrai mon prochain rapport une fois que je l’aurai déchiffré.

Rapport de Berriole, Chargée de piratage, SO-I6 3, affectée à l’incident TRANSMISSION, pour les archives du Secteur Otus.

Quist, Shun, je reçois des signaux étranges de votre part. Est-ce que tout va bien ?

En ce qui me concerne, le mot de passe de Docteure Shirazi était une combinaison de notes et d’une expression en langue persane qui, traduite grossièrement, signifie « Rappelez-vous qui vous regarde ».

Ses rapports sont également verrouillés individuellement. Je note le premier ci-dessous et d’autres suivront plus tard.

Z. SHIRAZI CB-PZ-1.1
Je suis si contente de travailler pour Clovis Bray ! Plus besoin de quémander pour obtenir des subventions de recherche, ou de changer d’université constamment. En plus, les bénévoles qui participent à cette étude sont d’assez bonne humeur.

Susan, notre patiente A, est convaincue des bienfaits de la colonisation, et elle ferait n’importe quoi pour aider. Douze heures se sont écoulées depuis l’injection de Magnificence 2.0. Ses signes vitaux sont bons, mais elle se plaint d’insectes imaginaires.

Rapport de Berriole, Chargée de piratage, SO-I6 4, affectée à l’incident TRANSMISSION, pour les archives du Secteur Otus.

Z. SHIRAZI CB-PZ-2.1
À part un bourdonnement grave dans l’oreille, notre patiente A est toujours en bonne santé et de bonne humeur. Elle parle tellement des insectes imaginaires et semble si convaincue de leur existence que je commence moi-même à les imaginer. Des petites choses bleues et rapides. Je sais qu’il existe un nom pour ce genre de phénomènes, lorsque la réalité d’un patient est adoptée par le chercheur, mais je ne m’en souviens pas.

Nous avons bien marqué cette souche à l’aide d’un colorant bleu, pour la distinguer sur nos propres scanners, mais la patiente l’ignore. Je pense donc que c’est une coïncidence.

Rapport de Berriole, Chargée de piratage, SO-I6 5, affectée à l’incident TRANSMISSION, pour les archives du Secteur Otus.

Z. SHIRAZI CB-PZ-3.1
J’arrive maintenant à les voir. Ce sont des particules bleues, semblables à des perles ou de petites abeilles, qui grouillent autour de la tête de notre patiente A. Je me demande pourquoi cela m’a pris si longtemps pour les voir.

Nous ne nous attendions pas à cet effet secondaire. Les nanoparticules étaient uniquement censées renforcer le système immunitaire, le squelette, l’exosquelette, les articulations et la musculature du sujet, ainsi qu’accélérer la communication des synapses et du processeur logique. Tout était censé être en interne, et invisible. Qu’est-ce que cela signifie ?

Rapport de Berriole, Chargée de piratage, SO-I6 6, affectée à l’incident TRANSMISSION, pour les archives du Secteur Otus.

Shun, Quist, je ne reçois plus aucune nouvelle de votre part et je me demande pourquoi. Je suis inquiète, mais étant donné que je n’ai pas reçu de nouveaux ordres, je reste ici pour finir l’extraction des rapports de Shirazi. J’espère que tout se passe bien, pour vous et pour la Cité.

Z. SHIRAZI CB-PZ-4.1
Notre patiente A semble désormais marcher cinq centimètres au-dessus du sol. Nous ne comprenons pas ce qui se passe. La plante de ses pieds est bleue désormais. Elle est parfois très inquiète, mais ravie à d’autres moments. Tout ceci rend nos tests de force des plus compliqués.

Rapport de Berriole, Chargée de piratage, SO-I6 7, affectée à l’incident TRANSMISSION, pour les archives du Secteur Otus.

De chaque côté de ce laboratoire abandonné, il y a des casiers en métal qui, autrefois verrouillés, ont été découpés ou fondus. Il y a également des amas de verre brisé, ce qui a dû se produire récemment, car ils ne sont pas encore recouverts par le sable. Je pense que ce que Docteure Shirazi avait enfermé dans ces casiers pendant quelques siècles a récemment été remis en liberté. Et je pense également que nous savons de quoi il s’agit.

Z. SHIRAZI CB-PZ-6.1
Je vais l’appeler Susan. Je vais tous les appeler par leur vrai nom. Je sais que ça rompt le protocole, mais cela semble être la bonne chose à faire.

Susan a pris la nouvelle en silence. Elle semble résignée.

En ce qui me concerne, je refuse d’être résignée.

Rapport de Berriole, Chargée de piratage, SO-I6 8, affectée à l’incident TRANSMISSION, pour les archives du Secteur Otus.

Après une longue période sans nouvelles, Ramos s’est finalement connectée.

Il a suffi qu’elle dise « Agent de liaison Ramos ». Je n’ai pas eu besoin d’écouter la suite. Mon respirateur était trempé, et j’ai bien failli le retirer. Mais, cela signifierait que deux cadres importants du Secteur Otus sont à l’infirmerie. Et je dois rester ici. Pour observer.

Z. SHIRAZI CB-PZ-9.1
Les prototypes sont trop profondément ancrés dans les systèmes de mes sujets pour pouvoir les forcer à en sortir. Les organes, les neurones et le cortex frontal… Même une hémodialyse complète ne suffirait pas.

Il faut absolument que je trouve un autre moyen. Pour Susan, pour Yaris, pour Kit, et même pour Jun.

Rapport de Berriole, Chargée de piratage, SO-I6 9, affectée à l’incident TRANSMISSION, pour les archives du Secteur Otus.

Z. SHIRAZI CB-PZ-13.1
Nous passons de longues nuits blanches. Tous les membres de l’équipe sont en combinaisons isolantes, penchés sur les microscopes. Mais, je pense que nous avons trouvé une solution. Nous ne l’avons pas encore testée sur les patients, uniquement sur des échantillons de prototypes purs. En faisant basculer les Fibrons 7, 21 et 16 pour chaque particule à l’aide d’impulsions d’une certaine longueur d’onde, cela devrait générer assez d’interférences pour les rendre dormants.

Je vais de ce pas l’essayer sur Susan, qui a perdu connaissance hier. Même allongée, elle est en lévitation de quelques centimètres au-dessus de sa couchette.

 


Fortitude 3.1

Rapport de Quist, Géographe, SO-I6 1, affecté à l’incident TRANSMISSION, pour les archives du Secteur Otus.

J’ai pour mission de placer en quarantaine et de surveiller les Gardiens dont le système a été détourné, de m’occuper des blessés, ce genre de choses. Simple comme bonjour. Pas de mission en dehors de la planète et seulement une douzaine de Gardiens qui ont des problèmes de vue. Ça c’est un boulot comme je les aime.

… Pardon, Shun, qu’est-ce vous disiez ?

Bon, deux cent en fait. C’est toujours gérable.

… ou mille.

… ou dix mille.

Pour l’amour du Voyageur…

Rapport de Quist, Géographe, SO-I6 2, affecté à l’incident TRANSMISSION, pour les archives du Secteur Otus.

La quarantaine a échoué peu après sa mise en vigueur. À l’avenir, je devrais me rappeler que si rassembler des Gardiens malades est une chose, qu’il est bien plus difficile de mettre en quarantaine des Gardiens en bonne santé, agités, armés jusqu’aux dents, et impatients de retourner combattre.

Ils m’ont balancé toute sorte de choses.

Après avoir battu en retraite comme des lâches, Shun m’a montré ses prévisions pour l’épidémie. Même sans compter les Gardiens qui sont de repos, nous sommes bien partis pour arriver à saturation en terme de population en moins d’une semaine.

Si des complications venaient à s’ensuivre, ce qui est très probable étant donné qu’il s’agit d’une technologie envahissante et mystérieuse qui détourne les systèmes, la Tour serait sans défense et la Cité se retrouverait impuissante et vulnérable en cas d’attaque.

Et pour l’amour du Voyageur, c’est moi qui risque d’être tenu pour responsable.

Rapport de Quist, Géographe, SO-I6 3, affecté contre son gré à l’incident TRANSMISSION, pour les archives du Secteur Otus, même si personne ne les lit.

En accord avec l’Avant-garde, le Secteur Otus a décidé de limiter les voyages entre la Tour et la Cité. Des points de contrôle ont été installés. Toute autorisation d’atterrir préexistante a été révoquée. Nous pouvons allez aussi loin que nous le voulons vers les étoiles, mais il nous est interdit de marcher sous le Voyageur.

Ceci durera aussi longtemps qu’il faudra pour déterminer la cause du problème ainsi que sa solution. Tous les habitants de la Tour sont soumis à cette restriction, qu’ils soient Gardiens ou civils, en bonne ou en mauvaise santé.

Lorsque j’ai rejoint le Secteur Otus, je prêté serment de protéger et d’aider la Tour et ses Gardiens, qui représentent notre dernier et notre plus bel espoir contre les Ténèbres, quelle que soit la menace. Quel qu’en soit le prix.

Je n’ai pas le droit de rentrer chez moi.

Rapport de Quist, Géographe, SO-I6 4, à propos de l’horrible incident qui n’en finit pas nommé TRANSMISSION, pour la montagne d’archives du Secteur Otus.

J’ai le droit d’appeler mes enfants et de les voir à l’écran pour leur chanter des berceuses, mais je n’ai pas le droit de les prendre dans mes bras ou de les aider à se relever quand ils trébuchent. J’observe, je surveille, j’attends, et je lis les communications de Berriole.

Z. SHIRAZI CB-PZ-1.4
Yaris, notre patient D, participe afin de soutenir sa famille financièrement. Bien que suffisantes, les allocations de Clovis Bray sont loin d’être généreuses, et il s’apprête à avoir un autre enfant. Il est peiné d’être séparé d’eux, mais content de recevoir les indemnités versées aux bénévoles.

Nous n’avons constaté aucun changement à son état de santé général depuis l’injection de Fortitude 3.1, mais le volume de sa voix a grandement diminué, et n’est plus maintenant qu’un chuchotement. C’est inattendu, mais ce n’est pas une raison de s’alarmer.

Rapport de Quist, Géographe, SO-I6 5, à propos de TRANSMISSION, pour le Secteur Otus.

La Tour grouille d’activité. Personne ne dort. Les Gardiens sont ravis, et rivalisent pour s’infecter les uns les autres, sans se soucier de rien. Au loin, la Cité brille. Quant à moi, je reste tout seul dans l’observatoir du Secteur Otus, au plus haut point de la Tour, et je regarde les nombres augmenter sans cesse sur mon écran. Généralement, quand je travaille tard le soir, Shun est là pour se moquer de mes estimations en buvant sa tisane. C’est bien calme, sans lui.

Rapport de Quist, Géographe, SO-I6 6, à propos de TRANSMISSION, pour le Secteur Otus.

Nous ne savons pas de quoi cette particule est capable et donc si elle pourrait voyager via les lignes de communication au milieu de paquets de données… Du coup, le Secteur Otus a décidé de couper toute connexion entre la Cité et la Tour à part deux lignes d’urgence. Désormais, la carte de transmission est la seule chose que mes écrans peuvent afficher, et je ne peux plus contacter la maison.

Z. SHIRAZI CB-PZ-3.4
Yaris ne peut plus parler, ou même émettre quelque son que ce soit. Nous ne savons pas si cet état est définitif. Il utilise le clavier pour communiquer ce dont il a besoin, que ce soit de l’eau ou à manger, mais il garde ses pensées pour lui. J’ai du mal à le regarder dans les yeux.

Rapport de Quist, Géographe, SO-I6 7, à propos de TRANSMISSION, pour le Secteur Otus.

Shun, espèce de chasseur de Collecteurs, de voleur de Particules de Lumières, de chouchou du Voyageur ! C’est de votre faute si je fais partie du Secteur Otus, et maintenant vous disparaissez des écrans ? Je perds la tête à cause de vous.

Z. SHIRAZI CB-PZ-7.4
Yaris est toujours muet. Je regrette de ne pas avoir ajouté de fonction autodestruction aux prototypes. J’étais tellement sûre de moi que je ne pensais pas qu’une sécurité intégrée serait nécessaire. Je proposerai d’ajouter ceci aux nanotechnologies développées à l’avenir.

Ce qui est difficile à accepter, c’est que les résultats sont bons. Avec plus de recherches, il devrait être possible d’obtenir quelque chose de très intéressant. Mais j’avoue que j’hésite à écrire ma recommandation pour continuer sur cette voie.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de l’auteur

Fondateur et développeur du site Destiny Network. Joue sur PlayStation 4.